Côte d’Ivoire-Ghana / Frontière maritime : Ouattara et Dramani pour une solution négociée

baieado

Le président du Ghana, John Dramani Mahama, est arrivé mercredi à Abidjan pour une visite officielle de 48 heures en Côte d'Ivoire, alors que les deux pays se divisent sur un différend frontalier dans une zone de production pétrolière offshore.

Le président Mahama, accompagné de son épouse et d'une importante délégation officielle, a été accueilli à sa descente d'avion par le président ivoirien Alassane Ouattara.

Cette visite intervient dans un contexte où le Ghana et la Côte d’Ivoire, respectivement deuxième et troisième économies d’Afrique de l’ouest, se divisent sur le tracé de leur frontière maritime.

"Les méthodes préconisées par les parties pour délimiter la frontière diffèrent: le Ghana préconise l’équidistance tandis que la Côte d’Ivoire opte pour la bissectrice", indique ainsi mercredi un communiqué du gouvernement ivoirien transmis à l’AFP. L’affaire a été portée par Abidjan devant le Tribunal international du droit de la mer (TIDM), qui a ordonné le 25 avril 2015 au Ghana de limiter son activité pétrolière dans cette zone dans l’attente d’un jugement sur le fond. Les parties qui "prendront toutes les mesures nécessaires pour prévenir tout dommage grave au milieu marin(...) poursuivront leur coopération et s’abstiendront de toute action unilatérale pouvant conduire à l’aggravation du différend"